François Morel : cri du cœur contre la mort de Jean Rochefort

Superbe déclaration d’amour ♥ Rien à ajouter.

Lire dit-elle

A écouter ici

Capture

Je m’inscris en faux, je conteste, je refuse, je m’interpose, je suis prêt à signer toutes les pétitions possibles, à manifester, à défiler dans la rue, à lever des pancartes, à dresser des calicots, à adresser à qui de droits les protestations les plus virulentes, les plus rageuses. Je suis contre la mort de Jean Rochefort.

Je l‘affirme, je l’atteste, je le certifie, je le déclare, je le soutiens :

Jean Rochefort et la mort n’ont rien à faire ensemble

Si, selon certains, c’est le Bon Dieu Lui-même qui aurait pris cette décision unilatérale et sans aucuns pourparlers préalables, force est de constater qu’une fois de plus, la base n’a pas été consultée. En ce qui me concerne, je l’affirme haut et fort : l’alliance de la mort et de Jean Rochefort est une démarche particulièrement funeste, stupide, contre-productive.

Jean Rochefort est drôle, spontané, généreux, la mort…

View original post 335 mots de plus

Gauguin l’alchimiste

Du 11 octobre au 22 janvier 2018, Le Grand Palais à Paris en partenariat avec l’Art Institute of Chicago et l’établissement public des Musées d’Orsay et de l’Orangerie, consacre une immense rétrospective à l’œuvre de Paul Gauguin. La scénographie mis en place pour l’occasion nous plonge dans la vie artistique de l’auteur, lui qui avait une façon d’aborder l’art sous différentes facettes.

Trois semaines après la sortie du film « Gauguin – voyage de Tahiti », L’exposition « Gauguin l’alchimiste » qui s’ouvre ce jour au Grand Palais se penche sur les techniques et expérimentations de l’artiste dans divers domaines: peinture, gravure, céramique, sculpture, dessin… fasciné par la matière et toujours en quête de source vive.

L’ensemble des œuvres exposées se composent d’environ 250 pièces venues du monde entier : 35 dessins, 30 céramiques, 30 sculptures, 60 estampes, 15 bois gravés et 55 peintures.

La scénographie nous conduit pas à pas dans la…

View original post 300 mots de plus

Les Euclidiennes d’Eugène Guillevic

Union savoureuse des maths et de la langue… Quand les mots épousent les formes 🙂

Lire dit-elle

Triangles d’ Eugène Guillevic

téléchargement

Isocèle

J’ai réussi à mettre
Un peu d’ordre en moi-même

Equilatéral

J’ai tendance à me plaindre.
Je suis allé trop loin
Avec mon souci d’ordre
Rien ne peut plus venir.

Rectangle

J’ai fermé l’angle droit
Qui souffrait d’être ouvert
En grand sur l’aventure.
Je suis une demeure
Où rêver est de droit.

EuclidiennesEugène Guillevic

Parallèles


On va, l’espace est grand,
On se côtoie,
On veut parler.
Mais ce qu’on se raconte
L’autre le sait déjà,
Car depuis l’origine
Effacée, oubliée,
C’est la même aventure.
En rêve on se rencontre,
On s’aime, on se complète.
On ne va plus loin
Que dans l’autre et dans soi.

Perpendiculaire


Facile est de dire
Que je tombe à pic.
Mais c’est aussi sur moi
Que l’autre tombe à pic.

Droite

Au moins pour toi,
Pas de problème.
Tu crois t’engendrer de toi-même
A chaque endroit qui est de toi,

View original post 93 mots de plus

« Le Journal d’Anne Frank » passe par la case BD …

Lire dit-elle

Ari Folman – réalisateur du film d’animation « Valse avec Bachir » – et David Polonsky, dessinateur, adaptent en roman graphique ce témoignage essentiel sur la Shoah. Objectif : le rendre plus accessible au jeune public.
243dc72_2017100745.0.2020672787FRANK_ouv_web

Il y eut d’abord une fin de non-recevoir. Un non poli, mais ferme. Quand le Fonds Anne Frank demanda, il y a quatre ans, au réalisateur israélien Ari Folman d’imaginer une adaptation du Journal en bande dessinée, celui-ci refusa sur-le-champ. La proposition lui semblait trop risquée. Folman en parla tout de même à son compatriote et dessinateur David Polonsky, qui fut son directeur artistique sur Valse avec Bachir (2008), pendant la guerre du liban. Polonsky l’en dissuada tout aussi promptement. « Tout a été dit et fait autour de ce livre, qu’allons-nous pouvoir ajouter ? », se souvient d’avoir pensé l’illustrateur.

« Faire cet album de bande dessinée m’est apparu comme une sorte de mission  » admet aujourd’hui Ari…

View original post 873 mots de plus