Petits partages nietzschéens

Le partage de la semaine, un fascinant documentaire sur Nietzsche…

J’y ai beaucoup appris sur sa vie, sa passion pour la musique, sa pensée aussi bien sûr, souvent mal comprise mais qui m’a fascinée en terminale pour son côté intensément « vital ».

Le personnage est un défi et un dédale, ça commence déjà au moment d’orthographier son nom 😉

Toujours à fond sur les docus sinon… Je lis Mille Soleils splendides de Khaled Hosseini, un superbe roman sur deux femmes afghanes. Je le recommande chaudement, sombre et superbe, un auteur à suivre (déjà découvert avec Les Cerfs-volants de Kaboul).

Point culture de la semaine

Découvertes culturelles, semaine 3 — qu’y a-t-il eu au programme ?

Principalement des documentaires très intéressants sur l’Iran, qui m’aident à comprendre un peu mieux les événements de cette région complexe qu’on a souvent bien du mal à appréhender…

Niveau lecture, j’arrive au bout du Bruit et la Fureur de Faulkner. Aïe… Entre les narrateurs mentalement tourmentés et peu fiables et le style franchement chaotique, cela tient du labyrinthe ! Je n’y retrouve pas mes petits et je sais au moins que je ne reviendrai probablement plus à cet auteur… Cela vaut toujours la peine de tenter, mais sur ce coup-là, mauvaise pioche !

Sinon, je bosse à fond en écoutant Casse-Noisette ou Le Lac des cygnes… Et je découvre chaque matin ma petite oeuvre en fond d’écran… Pour ce post, Tableau à la tache rouge de Vassily Kandinsky, plein les yeux !

Bonne semaine à tous !

Bilan de la semaine : quelques bons documentaires…

Semaine 2 de mes pérégrinations culturelles et j’arrive toujours à faire d’intéressantes découvertes, même en consacrant pas mal de temps au travail.

Au programme : journaux français et étrangers, un peu de radio, terminé Francis Scott Fitzgerald (pas trop accroché, vraiment…) et le film Sagan.

J’écoute toujours quelques ballets russes, un peu Beethoven et Chopin mais sans accrocher tant et plus…

Je veux avant tout partager deux documentaires qui m’ont passionnée — d’abord un d’Arte sur des toutes premières luttes de la décolonisation :

Puis un documentaire-témoignage, suivant une famille palestinienne en Cisjordanie :

Et en complément, une petite vidéo sur l’impact de cette même oeuvre sur la jeunesse israélienne :

Plus qu’à repartir pour une nouvelle semaine…

Bonne soirée à tous !

Une revenante pour 2020

Tiens, bonjour…

Après une longue période passée sans le blog, à me consacrer surtout à mon travail (et prendre un peu de temps pour moi à côté aussi !), j’ai l’envie en ce début d’année de le faire revivre un peu.

Une résolution pour entamer 2020 (année que je souhaite belle et heureuse pour tout le monde d’ailleurs) : me consacrer un peu plus à quelques occupations culturelles épanouissantes pour m’enrichir petit à petit.

Lire la suite

Comme un goût de voyage…

Après une longue période d’absence, voici un bref passage…

J’ai été très prise par le travail dernièrement, particulièrement avec la traduction d’un livre. Je n’ai actuellement pas la liberté de vous en dire plus tant que l’ouvrage n’est pas sorti, mais entre-temps s’est produit un autre événement : la parution du premier projet de la sorte que j’avais pris en charge en début d’année, le livre de photos Wild : Les Derniers Espaces sauvages de Peter et Beverly Pickford, aux éditions Paulsen.

data-2_2

Lire la suite

La zététique : késako ? (Partie 2/2)

Me revoilà pour la suite de mon exploration de la zététique !

Un miroir tendu à nos propres convictions

En furetant tranquillement dans cet univers nouveau, j’ai découvert des personnes passionnées de sciences, fermement convaincues de la nécessité d’une pensée critique, mais aussi d’une absence de sectarisme très appréciable. Leur but n’est souvent pas d’attaquer ou de faire la « chasse » à tout ce qui a trait à l’occulte, mais d’éduquer, notamment contre les idées reçues et autres facilités de raisonnement. Pointer les défauts de certaines pratiques est aussi l’occasion de mieux faire connaître la science en rétablissant certaines vérités.

Lire la suite

La zététique : késako ? (Partie 1/2)

Lors d’une discussion avec un ami, j’ai par hasard découvert ce petit nom étrange au zézaiement délicat.

Tiens, ça existe donc, ça ? me suis-je demandé.

Eh bien oui ! La zététique, ça veut dire quelque chose et c’est même tout ce qu’il y a de plus sérieux. La preuve, il y a plein de sites qui se font la guéguerre pour se réclamer du nom.

zetetique-1024x435

Source : https://radiobip.fr/site/zetetique/

Qu’est-ce donc que cette bête-là ?

Lire la suite

Interview de Carine Chichereau

Un entretien absolument passionnant. En tant que jeune traductrice, j’ai été captivée par l’approche de cette professionnelle — je cherche encore l’équivalent de « boire ses paroles » pour un texte écrit ! Une vraie ode à l’amour de la et des langues.

Les Imposteurs

31143753_2117882545165315_954498868844691456_n

Carine Chichereau a traduit soixante-quinze textes, dont des œuvres de Raymond Carver, Lauren Groff, Jane Smiley, Chinelo Okparanta, Julie Otsuka, Virginia Reeves, Maria Semple, Meena Kandasamy, Fiona McFarlane ou encore l’écrivain irlandais Joseph O’Connor. 

Rencontre avec une traductrice qui exerce avec passion son métier depuis vingt ans sans avoir perdu son enthousiasme.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours : comment êtes-vous devenue traductrice ?

C’est ma volonté d’écrire qui m’a amenée à traduire. J’ai commencé à écrire vers l’âge de douze ans, mais j’ai vite compris que je ne pourrais pas en faire un « métier », que je ne pourrais pas gagner ma vie ainsi, et qu’il me fallait une autre profession. Ensuite, j’ai fait entre autre des études d’anglais, et un jour, lors d’un stage à la revue Europe, on m’a donné des textes à traduire. J’ai adoré faire ça. C’était sur Beckett. Donc j’ai choisi d’orienter mes études vers la traduction…

Voir l’article original 7 129 mots de plus

Françoise Dolto : l’enfant et les mots

À l’occasion des trente ans du décès de Françoise Dolto, dont l’anniversaire tombait samedi dernier, j’ai eu envie de m’intéresser un peu à cette grande figure de la psychanalyse.

Je suis alors tombée sur une très intéressante émission de radio à son sujet : pour ceux qui connaissent, la première partie d’un numéro d’Affaires sensibles de Fabrice Drouelle.

Quelques réactions ci-dessous…

Francoise-Dolto-1908-1988_0_729_400.jpg

Lire la suite