Les petites mains de notre grande société de consommation

En cette période de fêtes où je gère par intérim les traductions pour le Huffington Post, les dernières en date font réfléchir sur l’impact de notre société surconsommatrice et des exigences permanentes des clients sur nombre d’employés : la vendeuse de H&M exposée au sans-gêne et à l’agressivité gratuite, le livreur invisible qui trime pour nous permettre de commander sur Internet sans frais de port.

caddy

Moi qui, villageoise et profitant de bons cadeaux en faisant quelques sondages d’opinion (on en est tous à de la débrouille), passe beaucoup par Amazon tout en serrant les dents sur cet énorme système aussi reconnu pour ses conditions de travail éthiques que sa vertu fiscale, je suis mal à l’aise à juste titre. Il faut bien faire face à ses contradictions : j’adore faire marcher le commerce local et discuter avec les adorables vendeuses de mon petit coin de campagne, mais je jongle aussi avec le budget, la praticité et l’égoïsme.

Le tout est de ne pas oublier qu’il y a des gens derrière la machine qui nous offre tout en un clic… À méditer en cette fin d’année festive.

C’est dans l’air se met aussi à ce vaste sujet avec d’intéressantes réflexions sur nos modes de consommation : à voir…

 

Publicités

De Dieu et des hommes – petit lien complémentaire

Vu hier sur LCI : Boris Cyrulnik, que j’avais déjà eu le plaisir de voir dans La Grande Librairie, était l’invité de David Pujadas pour une très intéressante interview.

Au programme : religion et (neuro)psychologie bien sûr, mais aussi terrorisme et politique. J’ai trouvé ses réflexions profondément intéressantes… À voir !

Rentrée : le bien-être version junior (exercice de rédaction #3)

Pour nos petits, la rentrée est un moment de fatigue et de stress. Leur bien-être physique et moral nécessite d’adopter d’emblée de bonnes habitudes : alimentation équilibrée, bon sommeil, activité physique… et moments en famille !

Lire la suite

Société de consommation 2/2 : mon porte-monnaie, l’autre et moi

Petit retour arrière : dans mon article de cet après-midi, j’étais un petit peu inquiète sur la tendance de notre société à nous coller de plus en plus tôt à nos écrans avec de la glu. Dans cette deuxième partie, je remonte sur ma licorne et je bavarde sur des aspects un peu plus joyeux : on part sur mes cours en ligne (merci Internet !) et on arrive à un petit secret pour que l’argent fasse le bonheur. Ça fait déjà plus envie !

Lire la suite