Syllables

J’écoutais une émission sur Hewingway et l’écriture, et…

Standing still, she rages
Feeling and unfeeling, pulsing and unfolding
Through time

She knows not what the storm is
Errant metaphor in the sea of longing
The great vastness of meaning

She knows not where her soul goes
Fragments of it scattered in the oft-occurring question
Of having a soul at all

She knows not if the words are
Anything of substance, feeble means of communicating
Some pointless quiet chaos

Noiseless, she unravels
Combing through the pieces
That slip and ebb away

Waiting for the echoes to die
Head silent, heart asleep
Finally laid to rest.

Miracles happen.

10 septembre 2018

Publicités

Les Euclidiennes d’Eugène Guillevic

Union savoureuse des maths et de la langue… Quand les mots épousent les formes 🙂

Lire dit-elle

Triangles d’ Eugène Guillevic

téléchargement

Isocèle

J’ai réussi à mettre
Un peu d’ordre en moi-même

Equilatéral

J’ai tendance à me plaindre.
Je suis allé trop loin
Avec mon souci d’ordre
Rien ne peut plus venir.

Rectangle

J’ai fermé l’angle droit
Qui souffrait d’être ouvert
En grand sur l’aventure.
Je suis une demeure
Où rêver est de droit.

EuclidiennesEugène Guillevic

Parallèles


On va, l’espace est grand,
On se côtoie,
On veut parler.
Mais ce qu’on se raconte
L’autre le sait déjà,
Car depuis l’origine
Effacée, oubliée,
C’est la même aventure.
En rêve on se rencontre,
On s’aime, on se complète.
On ne va plus loin
Que dans l’autre et dans soi.

Perpendiculaire


Facile est de dire
Que je tombe à pic.
Mais c’est aussi sur moi
Que l’autre tombe à pic.

Droite

Au moins pour toi,
Pas de problème.
Tu crois t’engendrer de toi-même
A chaque endroit qui est de toi,

Voir l’article original 93 mots de plus

Un peu de poésie

Projets et espoirs, cours en ligne, atelier de poésie et commentaires divers sur mes goûts et expériences dans ce genre…

Je m’efforce en ce moment de réorganiser mon temps de la manière la plus utile possible, entre le travail qui démarre de plus en plus (surtout les articles pour Le Huffington Post), ma traduction d’un second roman d’Anna Katharine Green, mes efforts pour une promotion plus active et des contacts avec lecteurs, bloggeurs et auteurs autopubliés et mes divers projets d’avenir. Autant par pur enrichissement personnel que pour me spécialiser plus tard professionnellement (ce qui peut s’avérer précieux, autant dans la traduction que pour d’autres pistes comme la rédaction web), j’aimerais apprendre et me cultiver autant que possible, et dans ce but, l’outil Internet peut s’avérer absolument inestimable.

Lire la suite