Au revoir à Jean d’Ormesson…

J’ai été très touchée, ce matin, d’apprendre la disparition de ce grand monsieur.

Jean d’Ormesson était un homme véritablement merveilleux : pétillant et profond, ancré et ouvert, plein d’inventivité, de sensibilité et d’élégance.

À chaque fois qu’il apparaissait dans les médias, je l’écoutais avec délices en me disant « Il faut absolument que tu le lises très vite ! ».

Et puis on remet toujours à plus tard…

Maintenant, il y aura un certain arrière-goût d’amertume à ne découvrir ses mots qu’une fois leur auteur disparu. Mais il vivra toujours dans nos mémoires et dans nos lectures passionnées, et justement, sa vision de la mort si sereine, si philosophe a quelque chose d’apaisant. Comme un dernier cadeau, il nous aide un peu à le laisser partir.

« Il n’y a rien de plus intéressant que la vie, et la mort fait partie de la vie. [Si] nous mourons, c’est parce que nous vivons, et nous avons de la chance de mourir. […] La vie est belle parce que nous mourons. » – Jean d’Ormesson

Discours d’entrée à l’Académie Française : « Car il y a quelque chose de plus fort que la mort : c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants et la transmission, à ceux qui ne sont pas encore, du nom, de la gloire, de la puissance et de l’allégresse de ceux qui ne sont plus, mais qui vivent à jamais dans l’esprit et dans le cœur de ceux qui se souviennent. »

Au revoir et merci…

jean-d-ormesson_4276