L’art du clou par Alexis Peskine

Magnifique.

Phenixwebzine.com

Jeune artiste plasticien aux multiples facettes, Alexis peskine, né le 29 septembre 1979, tire ses origines d’un père Franco-Russe et d’une mère Afro-Brésilienne. Il grandit dans une famille où l’art occupe une place prépondérante et où il puise son esprit de tolérance, d’ouverture aux autres cultures et de curiosité intellectuelle.

Après un premier passage par un CFA des arts graphiques, il est repéré pour faire partie du Camp Nike aux USA où il part en 1997 en sport-étude pour pratiquer le Basket.

Une fois à l’université, il décide d’étudier l’art et de s’y consacrer à plein temps.

En 2003, il sort diplômé d’un Bachelor Of Fine Art et un an plus tard d’un Master of Digital Art de la Howard University à Washington, surnommée aussi la « Mecque » par les intellectuels africains-Américains, parce que majoritairement constituée de noirs.

Grâce à la prestigieuse bourse Fullbright, il intègre l’école des beaux-arts du Maryland…

Voir l’article original 230 mots de plus

« Les forêts natales. Arts d’Afrique Équatoriale Atlantique » au musée du Quai Branly

Une multitude de cultures, un seul mouvement vers la beauté ou le sacré…

Phenixwebzine.com

L’exposition « les forêts natales, Arts d’Afrique équatoriale atlantique » s’est ouvert ce matin, après l’inauguration d’hier soir au musée du Quai Branly et ce jusqu’au 21 janvier 2018.

La scénographie de l’exposition nous invite à un voyage au cœur de l’immense forêt équatoriale où la création s’exprime principalement à travers deux types d’objets :

des statues reliées au culte des ancêtres

et des masques liés aux entités spirituelles qui contribuent au bon fonctionnement de ces sociétés.

Il s’agit ici du plus grand ensemble de productions artistiques d’Afrique Équatoriale Atlantique du 17ème au début du 20e siècle jamais exposé.

Images

Le nord de l’Afrique équatoriale atlantique.

Le culte des ancêtres est au coeur de la vie spirituelle des Fang, qu’il s’agisse de la chance, de la fécondité des femmes, du succès à la chasse ou encore de la richesse.

Statue d’ancêtre, gardien de reliquaire

L’Est de l’Afrique Équatoriale Atlantique

Le culte…

Voir l’article original 157 mots de plus