Docu : Agatha Christie contre Hercule Poirot

Vu cette semaine sur le replay d’Arte : Agatha Christie contre Hercule Poirot : Qui a tué Roger Ackroyd ?, un surprenant et passionnant documentaire sur l’une des premières œuvres ayant valu sa célébrité à la romancière.

Agatha_Christie

Attention, la suite de ce post contient des révélations sur l’intrigue du roman !

Le Meurtre de Roger Ackroyd pousse jusqu’à son paroxysme l’idée du meurtrier comme la dernière personne que l’on soupçonnerait : le coupable n’est autre… que le narrateur lui-même ! Tout le roman apparaît alors comme une brillante entreprise pour mener en bateau le lecteur, du début à la fin. Le docteur Sheppard, ce si sympathique médecin de famille, ne nous ment jamais… Il ne fait que des omissions ou des déclarations ambiguës, dont notre interprétation est très éloignée de leur sens réel.

Mais ce niveau de lecture est remis en cause — notamment par Pierre Bayard, psychanalyste et professeur de littérature, qui souligne certaines incohérences factuelles du roman. S’appuyant sur son analyse, le réalisateur Jean-Christophe Klotz se lance dans une enquête qui se penche non seulement sur l’œuvre, mais aussi et surtout sur la personnalité de la romancière. Avec sa redoutable finesse, Christie est sans nul doute la reine de la manipulation… Sa vie même a parfois pris des allures bien mystérieuses, comme lors de cette disparition de onze jours à l’issue de laquelle elle reparaîtra dans un hôtel, apparemment amnésique. (Je connaissais déjà cette histoire pour l’avoir découverte… ne riez pas, dans un épisode de Doctor Who.)

Le documentaire mène ainsi une passionnante étude de la vie d’Agatha, en parallèle de celle du roman. Son hypothèse : l’auteur aurait très bien pu mener jusqu’au bout la tromperie du lecteur… en écrivant une fois, une seule, une erreur de son si infaillible détective belge. Après tout, une certaine ambiguïté continue à planer sur la fin du Meurtre de Roger Ackroyd. Et si le suicide du coupable désigné protégeait en réalité un autre assassin ? Certains signes sont bel et bien troublants…

J’ai franchement adoré ce voyage des plus surprenants dans l’œuvre et la personnalité de Christie. J’avoue en être sortie déconcertée ! Cela donne certainement envie de relire le livre pour se faire sa propre opinion… et de s’intéresser encore plus à la femme derrière ces brillantes intrigues.

Une réflexion au sujet de « Docu : Agatha Christie contre Hercule Poirot »

  1. Ping : Docu : Francis Bacon, entre violence et déchirements | Guillemette Allard-Bares

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s