La pleine conscience, entre méditation et philosophie de vie (exercice de rédaction #2)

Les bienfaits physiques et mentaux de la méditation sont bien connus. Mais cette pratique semble parfois peu accessible, voire frustrante. Pour plus de sérénité au quotidien, une méthode se détache par sa plus grande facilité : la pleine conscience.

La pleine conscience : être dans l’instant

Contrairement à certaines pratiques apparentées, la méditation de pleine conscience ne nécessite ni formation, ni méthode élaborée. Elle se pratique au jour le jour et peut facilement s’insérer dans nos activités habituelles. Son principe est simple : se reconnecter avec le présent.

Nous sommes souvent pressés, distraits, courant d’une occupation à l’autre. Difficile alors de relâcher la pression. Trop occupés pour les savourer, nous manquons aussi bien des petits bonheurs quotidiens.

La pleine conscience, c’est ouvrir ses yeux, son esprit et tous ses sens. Un moment d’attente obligée ? Une occupation qui ne nécessite pas de réflexion particulière ? Au lieu de ronger votre frein ou de vous laisser entraîner dans un tourbillon de pensées, appuyez sur Pause et observez-vous.

Ressentez l’instant. Ressentez votre respiration, l’air qui entre et sort de vos poumons. Ressentez chaque sensation : chaud, froid, toucher, odeurs. Ressentez la texture du sol à chacun de vos pas. Laissez la simple vie de votre corps vous envahir.

Pareillement, observez vos pensées. Au lieu de vous laisser submerger par vos émotions, considérez-les avec plus de distance. D’où vous vient ce stress, cette envie soudaine, cet énervement ? Peut-être la raison n’en est-elle pas si importante. Saisissez de même vos joies passagères pour les savourer pleinement. Ne cherchez pas à faire le tri de vos sentiments, à refouler le négatif. Prenez le temps, simplement, de faire la part des choses.

Ce monde qui vit autour de nous

Cette contemplation se tourne aussi vers l’extérieur. Qui prend aujourd’hui le temps d’admirer un paysage, de savourer un moment privilégié ? Cela nous fait presque l’effet d’un luxe… Et pourtant, notre vie est faite d’une multitude de moments qui méritent toute notre attention. Reconnaissez la valeur de l’instant, et vous y trouverez peut-être des joyaux insoupçonnés.

Ouvrir les yeux sur le monde, c’est bien sûr rencontrer les autres. Un simple surcroît d’attention aura tôt fait d’influencer votre attitude. En prenant le temps d’observer, on comprend mieux les gens qui nous entourent. Moins d’énervement, plus d’indulgence : vos relations s’en ressentiront et vos proches se demanderont peut-être ce qui vous arrive !

Cultiver l’apaisement contre le stress

Sans être un remède miracle, la pleine conscience peut changer réellement un état d’esprit. Dans une société où nous subissons un stress grandissant, la différence peut être énorme.

La pleine conscience est une solution naturelle contre le stress chronique. Elle remet les choses dans leur contexte en arrêtant le tourbillon de nos pensées angoissées. On fait une pause… et on respire ! Naturellement, il faut un peu de temps pour cultiver une telle sérénité. Mais plus on s’habitue à gagner en distance face aux écueils du quotidien, plus cette pratique deviendra automatique.

En gagnant en calme intérieur, nous réduisons aussi notre impulsivité. Nos émotions, vues d’un œil plus neutre, ont moins de pouvoir sur nos actions. Notre équilibre psychologique s’en ressent, et nous parvenons mieux à garder la tête froide.

Votre corps vous dira merci

Les bienfaits ne s’arrêtent pas là. On ne réalise pas l’impact du stress sur notre organisme. En l’atténuant, nous ne serons plus suivis par nos angoisses du lever au coucher. Cela contribuera à un meilleur sommeil, perspective appréciable pour les 20 % de Français qui souffrent d’insomnie !

Le stress a aussi de lourdes conséquences sur notre santé. Il peut entraîner troubles digestifs, maux de tête et douleurs diverses, fatigue et vulnérabilité accrue aux maladies. Il atteint aussi la mémoire et les facultés de concentration. Face à tout cela, la pleine conscience a un impact non négligeable : elle aide à lutter contre les manifestations de l’angoisse, les douleurs diverses et les troubles psychosomatiques. Elle est aussi efficace contre l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires et le diabète ; manger en pleine conscience est particulièrement conseillé pour les personnes souffrant d’obésité.

Preuve supplémentaire du sérieux de la technique, la pleine conscience est utilisée comme thérapie dans le traitement de l’anxiété, de la dépression et autres troubles psychologiques. Une étude de l’université d’Oxford a même démontré qu’elle représentait une alternative efficace aux traitements médicamenteux dans la prévention des rechutes dépressives.

Pour jouir de ce remède miracle, nul besoin de vous astreindre à des exercices contraignants. Commencez doucement en insérant la pleine conscience dans votre quotidien ; faites-en un réflexe. Petit à petit, vous y prendrez goût et trouverez cela de plus en plus naturel. En arrivant à une pratique de 20 à 30 minutes par jour pendant huit semaines, vous diminuerez fortement votre anxiété, renforcerez votre système immunitaire et vos facultés d’attention. De quoi ressentir encore plus d’énergie… et d’envie de profiter du quotidien !

Ce texte a été rédigé comme sujet libre dans le cadre de ma formation du métier de rédactrice Web. C’est mon premier essai en suivant vraiment les règles qui s’appliquent aux contenus Internet. N’hésitez pas à me donner votre avis… Ou à me le faire savoir si je vous ai rendus curieux d’en savoir plus sur la pratique de la pleine conscience 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s