Chronique de lecture : Le Baiser de Pandore de Patrick Ferrer

Après une semaine assez effrénée de boulot et de recherche de boulot, je me remets enfin au blog pour poster cette chronique !

Je l’ai déjà précisé, Le Baiser de Pandore (ou plutôt son premier tome, Reine) m’a assez exaltée. C’est une intrigue policière, une histoire double en fait, centrée sur la figure aussi fascinante qu’ambiguë d’une jeune femme russe soupçonnée de meurtre. En alternance, une partie du roman se penche sur le meurtre d’un responsable, en 1987, dans un orphelinat soviétique où vivent deux jeunes filles, une légèrement handicapée et sa jumelle très protectrice ; tandis que l’autre, dont l’action se déroule à Paris en 1994, suit un inspecteur de police enquêtant sur l’assassinat d’un important dignitaire, affaire très floue où une jeune Russe prétendument amnésique fait office de coupable idéale…

Les deux intrigues sont aussi prenantes et bien ficelées l’une que l’autre. Dans les deux cas, les rouages du système sont présentés de manière très intéressante : l’appareil communiste d’un côté, de l’autre la police et l’État, tout particulièrement la raison d’État qui pousse à étouffer des affaires un peu gênantes… L’écriture est très agréable et fluide, entraînant tout de suite le lecteur dans l’histoire. Les personnages sont aussi intéressants et bien construits : le commissaire Heyland, héros de la seconde et plus ou moins « principale » affaire, est assez humain et suscite vite l’attachement et la curiosité, d’autant plus qu’il montre une approche assez atypique de ses enquêtes, guidée par une sorte de « don » mi-intuitif, mi-paranormal. Il éprouve vite une grande fascination pour l’étrange et diaphane Délia, que nous découvrons et voyons se construire sous deux angles très différents, à deux moments de sa vie. Plus on en devine sur son parcours, plus on se pose des questions, tout particulièrement sur cette sœur jumelle, en tous points sa semblable et pour qui elle éprouve un attachement passionné…

Bref, j’ai vraiment adoré ce livre que je n’ai plus pu lâcher après l’avoir entamé. Du coup, je compte sans trop d’hésitation enchaîner sur la suite, du moins une fois que j’aurai fini L’Allée du roi. Très curieuse de voir ce qu’elle pourrait nous réserver !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chronique de lecture : Le Baiser de Pandore de Patrick Ferrer »

  1. Ping : Chronique de lecture : Roi de Patrick Ferrer (Le Baiser de Pandore t.2) | Guillemette Allard-Bares

  2. Ping : Chronique de lecture : Les Glaneuses de temps de Patrick Ferrer | Guillemette Allard-Bares

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s