Des nouvelles de L’Allée des disparus

L’Allée des disparus a une nouvelle couverture !

Version CreateSpace

(Le changement peut mettre quelques heures à prendre effet.)

Il s’agit de la couverture que j’avais préparée en vue d’une éventuelle publication en version papier, à laquelle je réfléchis encore à ce jour. (J’envisage de la cumuler avec la publication de mon deuxième roman quand celui-ci sera prêt.) En attendant, elle est plus sobre mais plus classe et lisible et me plaît assez, alors je remplace. J’espère qu’elle accrochera l’œil des lecteurs !

Le bouquin se lit de manière assez régulière dans la boutique de prêt Kindle Unlimited, ce qui me ravit, et commence aussi tout doucement à se vendre. Du coup, j’ai remis à plus tard la seconde promo gratuite que j’envisageais, histoire de voir venir. Je ne peux qu’espérer quelques commentaires, la seule chose qui me manque désormais !

Cela me motive d’autant plus pour continuer, alors je viens de me replonger dans les œuvres d’Anna Katharine Green. Au programme, épluchage de ses romans inédits en France, comparatif des classements et évaluations sur Amazon et Goodreads, lecture des commentaires des lecteurs anglophones en prêtant tout particulièrement à certains types de critiques (difficultés à rentrer dans l’histoire, résolution plus ou moins satisfaisante à l’intrigue, attachement pour les personnages…). Du coup, j’ai fait ma première sélection, puis ma shortlist, lu les premiers chapitres de plusieurs ouvrages et sélectionné un favori que je suis en train de lire entièrement. Il me plaît bien pour l’instant et je pense le prendre. The Chief Legatee est l’histoire d’une jeune mariée disparue à peine quelques heures après ses noces, qui débouche sur des tortueuses intrigues familiales… Pas mal ! Je songeais aussi à Dark Hollow dont j’adore vraiment le titre. (Bien que ce ne soit qu’un critère secondaire…)

Du coup, j’ai mis en stand-by The Great Gatsby que je venais de commencer, mais ce n’est que partie remise !

À part ça, hier, petite prise de tête avec Kindle Unlimited. J’ai cherché à comprendre ce que rapportaient réellement les pages lues, et l’exemple présenté par Amazon me semblait assez peu réaliste. 10 euros par livre de 100 pages lu entièrement… Sans blague ? Sur e-mail à l’équipe KDP, celle-ci enfonce le clou en prenant l’exemple de mon propre livre pour la même démonstration. 31 euros par exemplaire, c’est la gloire, ou alors ça présage une certaine gueule de bois. Fin mot de l’histoire, Amazon est un grand modeste qui sous-estime sa propre capacité en nombre de pages lues par mois sur l’ensemble du programme… 100 millions, ça paraît élevé comme ça, mais en fait il faut plutôt compter sur 1,9 milliard lors d’un mois précédent. On divise la somme précédemment obtenue par 20 et ça fait déjà plus réaliste. On n’appellera pas ça de la publicité mensongère, mais on n’en pense pas moins sur cette confondante humilité… Kindle Unlimited me donne un lectorat que je n’aurais pas eu autrement et je ne suis pas du genre à cracher dans la soupe, mais tout ceci m’a fait doucement sourire.

Je conclus ceci et je retourne à ma lecture d’Anna Katharine Green.

Bon dimanche à tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s