Chronique de lecture : Meurtre au champagne d’Agatha Christie

Je suis une inconditionnelle dʼAgatha Christie, et je ne suis franchement pas sûre dʼavoir jamais été déçue par aucun de ses livres ! Celui-ci nʼa pas dérogé à la règle. Ni Miss Marple ni Poirot nʼy sont représentés, mais un autre de ses détectives récurrents, bien que plus secondaires : le colonel Race. Ce dernier reste malgré tout en retrait pendant une bonne partie de lʼœuvre, centrée au départ sur un meurtre déjà quelque peu ancien, initialement considéré comme un suicide.

Dans la première partie, les points de vue sʼalternent entre les personnes ayant assisté au décès de feu Rosemary Barton. Cette variété offre lʼoccasion de se glisser vraiment dans lʼesprit de chacun, peignant le portrait de la victime et de ses relations avec chaque personnage, bien sûr, mais aussi celles des personnages entre eux, formant un réseau complexe. Tout cela se déroulant avec la finesse psychologique caractéristique de Christie. Jʼapprécie toujours énormément ce type dʼusage de plusieurs points de vue internes, qui permettent un ressenti assez unique de chaque protagoniste.

Sʼensuit une deuxième mort, celle de lʼépoux, dans le même lieu et le même contexte très exactement… Suicide, mise en scène macabre née de la nostalgie dʼun cœur brisé ? Cela se pourrait, sans ces lettres anonymes venues éveiller la suspicion dans lʼesprit du veuf, qui semblait récemment bien trop déterminé à piéger le meurtrier éventuel de sa femme… Alors qui pourrait avoir frappé ? Lʼamant marié dont la carrière politique aurait eu la souffrir de la révélation dʼune liaison, son épouse bafouée, la secrétaire un peu trop dévouée à un patron trompé et malheureux, la sœur au motif financier plus que notable, ou lʼaventurier au passé douteux, dont la morte semblait un peu trop connaître ? Comme toujours, la résolution nʼa rien dʼévident, mais elle est cette fois encore plus tortueuse que dʼhabitude. Très difficile à imaginer selon les bases considérées au départ, elle sʼappuie cependant avec une intelligence remarquable sur des éléments mis en place dès le début du texte… Comme souvent avec Christie, les apparences sont trompeuses et il est bien risqué de prendre comme faits établis les déclarations des uns et des autres. Je nʼen dis pas plus, mais je tire mon chapeau à la grande dame. Humour, rebondissements et intelligence acérée sont au rendez-vous. Bref, cʼest un Christie !

Et vous, êtes-vous amateur des livres de Christie… Et quels sont vos préférés ? Dans les ouvrages bien sûr, mais aussi les détectives, Marple ou Poirot mais aussi bien d’autres !

Suite au prochain épisode : La Tentation de la pseudo-réciproque par Kylie Ravera. J’ai atteint le tiers du texte, toujours avec grand plaisir.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Chronique de lecture : Meurtre au champagne d’Agatha Christie »

  1. Agatha Christie ! Je ne m’en lasse pas non plus. J’aime ses livres et reconnais avoir un net penchant pour les Hercule Poirot. J’aime sa façon de jouer avec ses petites cellules grises 😉

    J'aime

    • Oui, Poirot est un incontournable ! En plus, sa personnalité est réellement hilarante et attachante. Ainsi que les réactions de l’ensemble des British au petit détective belge grandiloquent… 😉

      J’apprécie aussi la manière dont Christie met toujours en avant des personnages atypiques, qu’on aurait tendance à sous-estimer pour des raisons diverses et variées, mais qui montrent invariablement la même intelligence perçante et la même subtilité, tout en avançant dans leurs enquêtes grâce à des qualités et des approches différentes. Elle a écrit vraiment beaucoup, mais avec une grande variété et on n’a jamais l’impression de retomber sur me même livre.

      Aimé par 1 personne

      • C’est certain, aucun de ses livres ne se ressemble. Tous ont leur petit quelque chose bien à eux.
        Ses personnages sont toujours travaillés et décrits avec humour et respect.
        J’aime sa façon de mettre en exergue des petits détails, anodins à première vue, de nous faire envisager toutes les pistes possibles…
        Elle ne s’est pas contenté d’écrire beaucoup, elle a un réel talent !

        Aimé par 1 personne

      • Absolument. Son humour et sa psychologie, alliés bien sûr à son don pour la création d’intrigues tellement complexes et brillantes, font partie de ses grandes forces.

        Et il est extraordinaire et assez émouvant de réaliser qu’elle-même ne se considérait pas du tout comme un grand auteur… Comme nombre de personnes sensibles et talentueuses, d’ailleurs. C’est plutôt drôle quand on regarde ce qu’elle fait du personnage d’Ariadne Oliver, qui ressemble franchement à un double poussé à l’extrême… Mais ça fait tout de même un peu mal au cœur.

        Aimé par 1 personne

      • Oui, cela fait mal au cœur…
        C’est surprenant qu’elle ne se considérait pas comme un grand auteur, alors que ses livres passent les ans sans aucune égratignure, avec la même fraîcheur, qu’ils sont toujours autant appréciés…
        C’est vrai nombre de personnes sensibles et talentueuses sont comme cela. Quelque part, cette remise en question permet d’avancer…

        J'aime

      • J’imagine qu’elle considérait quelque part qu’elle n’écrivait que de « petits romans policiers ». On a toujours tendance à se comparer aux grands, aux références de la littérature. Il est difficile d’être lucide sur sa propre valeur. En même temps, effectivement, la remise en question que cela implique est préférable à l’extrême inverse, l’autosatisfaction et l’arrogance !

        C’est comme les grands poètes maudits… L’ombre et la lumière sont toujours associées, et une grande sensibilité s’associe en général à une grande vulnérabilité. Ça donne des êtres uniques, mais aussi très fragiles.

        Aimé par 1 personne

      • Oui, je pense que vous avez raison.
        Je préfère de loin ce type de personnalité qu’une personne imbue d’elle même.
        Quant à ses « petits romans policiers » si elle savait qu’elle continue de nous faire vivre et évoluer avec… ☺️

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s